Prévention des maladies psychiatriques : pour en finir avec le retard français

2018-11-28T11:17:04+00:0028 novembre 2018|

Les maladies mentales affectent 20% de la population en France et apparaissent majoritairement entre 15 et 25 ans.

Leur coût est estimé à plus de 5% du PIB. Le retour sur investissement de la recherche dans ce domaine est estimé à 37%.

Si les conséquences au niveau  personnel et professionnel soient importantes et onéreuses, les maladies mentales dans la société ou dans l’entreprise trop méconnues, sous estimées et stigmatisées, ne sont pas une fatalité.

Souhaitant faire progresser la prise en compte de ces maladies, l’Institut Montaigne, associé à la fondation FondaMental, a analysé le poids social et économique des maladies mentales en France et propose 4 leviers d’action prioritaires.

  • Informer pour lutter contre la stigmatisation,
  • Favoriser le dépistage pour une prise en charge plus précoce,
  • Repenser l’organisation des soins
  • Favoriser la recherche

Au-delà de l’objectif de mise en place d’une politique de prévention et donc de réduction des conséquences de ces maladies pour l’individu, ce plan est une vraie opportunité pour la société de s’enrichir financièrement et socialement.

Pour en savoir plus :

https://www.institutmontaigne.org/publications/prevention-des-maladies-psychiatriques-pour-en-finir-avec-le-retard-francais